• 1. DES CHANTIERS
    Rendre service,
    être utile à des associations
    Savoir plus

    2. DES RENCONTRES
    Dialoguer avec des témoins sensibles de notre époque
    Savoir plus

  • 3. DES THEMATIQUES DE SOCIETE
    Mieux saisir les enjeux actuels
    Savoir plus

    4. DE LA CREATIVITE
    Exprimer sa personnalité concrètement
    Savoir plus

  • 5. UNE EXPERIENCE EN GROUPE
    Rencontrer et vivre avec d'autres jeunes
    Savoir plus

    6. REFLECHIR A TON AVENIR
    Faire son bilan du projet pour rebondir
    Savoir plus

Jour 40 : Un grand jeu avec les enfants

Jour 40 : Un grand jeu avec les enfants

Ecrit le lundi 28 mai 2012 - Catégorie : Sensibilisation




J’appréhende. Deux jours avant de réaliser notre grande animation jeu avec un peu moins d’une vingtaine d’enfants du Centre pour demandeurs d’asile de Fraipont, les volontaires doutent de leur réussite. Un autre ajoute : - Ca veut dire quoi « appréhender » ? - Ca veut dire : avoir des craintes, ne pas être sûr que ça marche !

C’est que nous sommes toujours en préparation, que tout le matériel n’est pas là, que les rôles ne sont pas clairs. Et l’histoire de ce grand jeu ? « Il était une fois Peter Pan qui avait perdu son pouvoir magique de voler. » Les enfants ont la mission de l’aider. Une histoire à faire vivre en plusieurs étapes. En avant !


Arrivé en limousine, Peter signe quelques autographes
et pose pour le bonheur de quelques fans avant le début du jeu

Le jour J, pourtant, même si c’est toujours un peu le bazar, Peter ressemble un peu à Peter, la fée Clochette a ses ailes, chacun sait son rôle et nous sommes plusieurs personnes pour boucher les trous de l’animation en cas de pépin. Quelques effets spéciaux sont prévus avec une introduction en ombres chinoises et un fumigène pour rendre la fée Clochette exceptionnelle. Les enfants, franchement, suivent la danse.


Sans les mains !
La fée Clochette en pleine incantation avant distribution d’indices

Pour mettre la main sur ce diable de Peter, rien de tel que quelques indices, des épreuves, des jeux donc, pour avancer pas à pas. Et en mettant un peu d’ambiance, les enfants du centre, qui pourtant ne comprennent pas en grande majorité le français, se laissent emportés par l’aventure. Ca marche !


Pour les toilettes, c’est la deuxième corde à droite en sortant de la plaine !

Bon, quand même, après une demi-heure, les enfants mettent la main sur Peter, assis tristement au milieu de la forêt. Clochette appelle un journaliste qu’elle connaît – un gars rencontré il n’y a pas longtemps pendant une soirée bien arrosée lors d’un city trip, quelle people cette Clochette ! – et le met au parfum avec le peuple des enfants. Coup de bol, le gars doit avoir l’une ou l’autre recette dans son grimoire. Il faut juste traverser la prairie pour arriver à sa cabane. Rien d’extraordinaire pour les enfants qui se mettent à construire des voitures avec des bouts de carton et une bordée d’autocollants.


Peter au boulot avec Anne Fransolet qui coache notre grand jeu


Ah, s’ils lâchent le ballon de foot deux secondes, c’est qu’il y a de l’envie


Un coup de marqueur et ça prend forme


Bon, j’écris Mecedes, c’est ça ?
Euh, non, Ferrari !


Clochette, 16 ans, un enfant étoile dans les bras


Une des équipes en pleine course pour rejoindre la cabane

Tous les volontaires prennent leur part du boulot. Il y a bien quelques problèmes à résoudre mais globalement, le jeu suit son cours, les gamins ravis. Exister face à ces gosses, c’est une dimension nouvelle pour certains volontaires. La peur laisse place à l’action. Il faut y aller ! Et les sourires des uns sonnent comme autant de mercis aux yeux des autres. Le soleil est de la partie, également. Au loin, les résidents adultes regardent d’un œil amusé cette ribambelle sautillante à la recherche des pouvoirs magiques de Peter Pan.


La cabane perchée du journaliste et dans ses mains, le fameux grimoire
aux mille recettes (spaghetti bolognaise, hachis parmentier, ailes de Peter Pan,…)

Bon, c’est pas tout ça mais l’heure tourne et Peter aimerait pouvoir rentrer pour regarder « Plus belle la vie » sur La deux et s’ouvrir une bonne bière. Les enfants réalisent encore quelques épreuves pour fabriquer des maracas magiques, pour jouer la musique magique et que Peter retrouve ses pouvoirs magiques. Clair ?

Bon, finalement, ça marche. Peter s’en va en courant très fort comme dans les films, histoire de donner le change. Après avoir disparu derrière un mur, c’est évident, la bête a retrouvé les autoroutes célestes. Rideau !

  • L'ACV, c'est pour changer !
  • Si on tue tout le monde, il ne restera plus personne à qui parler.
  • L’ACV m’appris à aimer réaliser des choses.
  • Maintenant, je ne sais plus rester une journée sans rien faire.
  • L’ACV m’a appris à regarder les gens dans les yeux.
  • C’est en restant au bord de la piscine qu’on ne se noie pas, mais on n’apprend pas à nager non plus. On n’apprend pas à vivre.
  • Il faut reconnaître les signes du merci.
  • C’est en tombant qu’on apprend de la vie.
  • L’ACV a donné du sens à mon histoire.
  • Si vous êtes déjà là, alors il y a moyen de réaliser son rêve.
  • Je veux devenir quelqu’un demain.
  • Mon rêve le plus fou, c’est de toujours avoir quelque chose à apprendre. Tous les jours.
  • L'Année Citoyenne, cela devrait durer toute la vie.
  • Si tu as été bénévole une fois, tu le seras toute ta vie. Tu le gardes. C'est précieux.
  • Avant l'Année Citoyenne,
franchement, c'était la cata !

Page précédente : Le journal de l'ACV 2013
Page suivante : Le journal de l'ACV 2011

Nous sommes le
Tu as entre 16 et 25 ans ? Tu dois attendre pour te réinscrire dans des études ou un cursus scolaire ? Tu es toujours en recherche d'un emploi ?
Tu désires te rendre utile pour la société mais tu ne sais pas comment ?
Quel que soit ton niveau de formation, l'Année Citoyenne Verviers est faite pour toi !

L'Année Citoyenne Verviers est un projet de service citoyen rassemblant un groupe de huit jeunes encadré par un responsable d'équipe.

Elle représente pour toi une occasion unique de vivre une expérience collective tout en te rendant utile à la société. Mieux te connaître en allant vers les autres. Disposer d'un réel bagage pour mieux te situer avec le monde qui t'entoure et ce que tu veux faire de ton avenir.


Parcours ce site et tu en sauras plus ou prends directement contact avec nous.



L'ACV est un projet du


Soutenu par: