• 1. DES CHANTIERS
    Rendre service,
    être utile à des associations
    Savoir plus

    2. DES RENCONTRES
    Dialoguer avec des témoins sensibles de notre époque
    Savoir plus

  • 3. DES THEMATIQUES DE SOCIETE
    Mieux saisir les enjeux actuels
    Savoir plus

    4. DE LA CREATIVITE
    Exprimer sa personnalité concrètement
    Savoir plus

  • 5. UNE EXPERIENCE EN GROUPE
    Rencontrer et vivre avec d'autres jeunes
    Savoir plus

    6. REFLECHIR A TON AVENIR
    Faire son bilan du projet pour rebondir
    Savoir plus

Semaine de construction du jardin partagé au Terrain d'aventures de Hodimont

Semaine de construction du jardin partagé au Terrain d'aventures de Hodimont

Ecrit le mardi 8 mai 2012 - Catégorie : Les chantiers




C'était un désir de l'Année Citoyenne : disposer dans les alentours de notre local d'un espace pour jardiner, et si possible dans un lieu ouvert, partageable avec d'autres. Nous avons travaillé sur la friche à l'escalier des Hautes Mézelles mais les travaux prévus par la ville reporte notre installation. Alors, nous nous sommes rabattus sur nos voisins du Terrain d'aventures de Hodimont.

Ce chantier nous reporte d'une année pour notre propre aventure mais nous sommes tout de même dans le sujet. Disposant de quelques moyens, et d'un espace laissé libre à l'arrière de la dalle de béton utilisée par les footeux,  le terrain nous a proposé d'élaborer la base d'un lieu convivial où cultiver est possible.


Les hêtres sont encordés par Scottie

Première mission : enlever les mauvaises herbes, les tuiles sur le sol, rassembler les briques, égaliser quelque peu le sol. C'était l'affaire d'une première journée. Nous en avons profité pour ajouter l'une ou l'autre bande de jeunes hêtres qui en poussant vont fermer l'espace sur le parking voisin de la pharmacie.


A l'arrière, trois Belges autour d'un morceau de bois :
- Mais comment obtenir un angle droit ???
A l'avant, Anne Fransolet, ébéniste et sourire de tortue géniale :
- Il faut calculer le carré de l'hypothénuse !

Tout en remplissant des remorques pour évacuer ces gravats, nous avons commencé à monter un premier bac de 3 mètres sur 1,5 qui monte à 80 cm de haut. La raison d'une telle hauteur ? La terre à nos pieds est polluée, probablement par une ancienne industrie installée là du temps de la splendeur industrielle de Verviers. Nous allons donc ajouter de la terre extérieure et la rendre hermétique à l'autre.


Avec Madame Asan, la future jardinière du bac.
- On a fait le carré de l'hypothénuse, vous voyez.
- Oui, bon, tant que mes courgettes rentrent dedans,
vous faites des carrés comme vous voulez !

Ce genre de bac, ça ressemble à un lego. Un rondin plus un rondin plus un rondin,... Mais l'affaire se situe surtout à la base, quand il faut placer les premiers éléments au poil pour que l'affaire tiennent debout. Après, effectivement, c'est assez facile.


- Et cette fois-ci, tu vas visser mon doigt ou la planche ?

En miroir, notre référente ébéniste, Anne Fransolet, déjà présente parmi nous en 2011 pour la réalisation d'un banc recyclé, nous a aidés à construire un banc  placé judicieusement dans un coin de soleil, et à l'abri relatif du traffic rue de Hodimont. Un futur oasis, nous l'espérons.


A force de calculer des carrés, on a fait un rectangle.
Même qu'on était fiers à la fin.

Le plus beau, c'est quand d'un terrain vague, nous entrevoyons une première étape avec la finition du bac qui depuis a été complété d'un second. Ce n'est pas encore le jardin du Vélodrome vu avant de commencer le boulot mais Rome ne s'est pas faite en un jour. Nous reviendrons sur le lieu pour fignoler si nous avons encore du temps dans le projet.

  • L'ACV, c'est pour changer !
  • Si on tue tout le monde, il ne restera plus personne à qui parler.
  • L’ACV m’appris à aimer réaliser des choses.
  • Maintenant, je ne sais plus rester une journée sans rien faire.
  • L’ACV m’a appris à regarder les gens dans les yeux.
  • C’est en restant au bord de la piscine qu’on ne se noie pas, mais on n’apprend pas à nager non plus. On n’apprend pas à vivre.
  • Il faut reconnaître les signes du merci.
  • C’est en tombant qu’on apprend de la vie.
  • L’ACV a donné du sens à mon histoire.
  • Si vous êtes déjà là, alors il y a moyen de réaliser son rêve.
  • Je veux devenir quelqu’un demain.
  • Mon rêve le plus fou, c’est de toujours avoir quelque chose à apprendre. Tous les jours.
  • L'Année Citoyenne, cela devrait durer toute la vie.
  • Si tu as été bénévole une fois, tu le seras toute ta vie. Tu le gardes. C'est précieux.
  • Avant l'Année Citoyenne,
franchement, c'était la cata !

Page précédente : Le journal de l'ACV 2013
Page suivante : Le journal de l'ACV 2011

Nous sommes le
mardi 19 juin 2018
Tu as entre 16 et 25 ans ? Tu dois attendre pour te réinscrire dans des études ou un cursus scolaire ? Tu es toujours en recherche d'un emploi ?
Tu désires te rendre utile pour la société mais tu ne sais pas comment ?
Quel que soit ton niveau de formation, l'Année Citoyenne Verviers est faite pour toi !

L'Année Citoyenne Verviers est un projet de service citoyen rassemblant un groupe de huit jeunes encadré par un responsable d'équipe.

Elle représente pour toi une occasion unique de vivre une expérience collective tout en te rendant utile à la société. Mieux te connaître en allant vers les autres. Disposer d'un réel bagage pour mieux te situer avec le monde qui t'entoure et ce que tu veux faire de ton avenir.


Parcours ce site et tu en sauras plus ou prends directement contact avec nous.



L'ACV est un projet du


Soutenu par: