• 1. DES CHANTIERS
    Rendre service,
    être utile à des associations
    Savoir plus

    2. DES RENCONTRES
    Dialoguer avec des témoins sensibles de notre époque
    Savoir plus

  • 3. DES THEMATIQUES DE SOCIETE
    Mieux saisir les enjeux actuels
    Savoir plus

    4. DE LA CREATIVITE
    Exprimer sa personnalité concrètement
    Savoir plus

  • 5. UNE EXPERIENCE EN GROUPE
    Rencontrer et vivre avec d'autres jeunes
    Savoir plus

    6. REFLECHIR A TON AVENIR
    Faire son bilan du projet pour rebondir
    Savoir plus

Jour 48 : L'anarchisme de Raymond Héroufosse

Jour 48 : L'anarchisme de Raymond Héroufosse

Ecrit le jeudi 16 juin 2011 - Catégorie : Rencontres



Mine de rien, le village de Polleur, près de Spa, peut compter sur un passé assez riche puisque dans les vapeurs révolutionnaires liégeoises, fin du 18ème siècle, le Congrès de Polleur adopta une « Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen » s'inspirant de celle proclamée juste avant à Paris, et défendant les valeurs républicaines de liberté, égalité et fraternité. Il en est resté quelque chose pour Raymond Héroufosse, Pollinois, et notre rencontre d'aujourd'hui.

Raymond et nous

Raymond est graphiste et responsable d'agence de communication dans le quotidien mais il se définit avant tout comme un anarchiste pataphysicien refusant les contraintes et défenseur de la démocratie. De sa longue vie, il y a beaucoup à dire et autour d'un verre dans son salon transformé en café citoyen, il nous en raconte quelques bonnes.   

Une citation attire le regard des clopeurs

Au nom d'une liberté des gens à se défendre contre les puissants, il a ainsi participé dans les années 80 à la lutte contre l'installation de lignes à haute tension dans la commune, lignes que voulait poser Electrabel pour alimenter Spa Monopole. Quelques litres de purin, déclarations et recours au Conseil d'état plus tard, Electrabel - que Raymond avait rebaptisé Electramoche pour la cause - changea ses plans et finit même par ne rien construire du tout, "cela n'étant plus nécessaire."

J'ai déjà vu ce type quelque part

Bien plus tard, pour semer un peu de bonne humeur dans la campagne électorale des communales de 2006 et appeler aussi à une saine vigilance critique des citoyens, Héroufix (un de ses surnoms) se présente comme... non-candidat. L'affiche a voyagé un peu partout à l'époque, bien au-delà des limites de Polleur, mais un exemplaire reste collé dans un coin du salon, devant nous. Un salon pas comme les autres car le bar et les tables indiquent qu'il s'agit plutôt d'un café, un café citoyen pour être précis car chaque mois, sont organisées ici des rencontres, conférences,...   

Une vie joyeuse éparpillée sur les murs

L'homme possède également sa place depuis quelques temps à Evelette, au sud de Andenne. Une blague à l'origine, une appellation tout ce qu'il y a de plus officielle à l'arrivée. En fait, un ami avait apposé une plaque à rue, devant chez lui, pour ensuite avertir les sites de cartographie sur Internet (Google Map par exemple)  qui se sont mis à renseigner la place en question... Finalement, même si dans le coin, personne ne connaissait la place Raymond Héroufosse, le bourgmestre a décidé d'offrir une reconnaissance officielle au lieu en 2009 et en grandes pompes. L'homme en est encore plus célèbre. 

Raymond tient dans ses mains les attributs délicats de son ancêtre

Cette visite chaleureuse ne serait rien sans l'évocation de son célèbre ancêtre "Don Cristobal Héroufosse" dont il ne reste malheureusement que - sous verre - ses attributs les plus intimes, précieusement conservés pour nous permettre de nous reccueillir. Raymond a décidément un sens de l'histoire et des histoires bien à lui. Une magnifique rencontre autour de la résistance heureuse. 

"Désolé, c'est occupé !"

Lien

La République libre du Moulin dont Raymond a été président et qui organise entre autres la fête de l'Octave tous les ans.

  • L'ACV, c'est pour changer !
  • Si on tue tout le monde, il ne restera plus personne à qui parler.
  • L’ACV m’appris à aimer réaliser des choses.
  • Maintenant, je ne sais plus rester une journée sans rien faire.
  • L’ACV m’a appris à regarder les gens dans les yeux.
  • C’est en restant au bord de la piscine qu’on ne se noie pas, mais on n’apprend pas à nager non plus. On n’apprend pas à vivre.
  • Il faut reconnaître les signes du merci.
  • C’est en tombant qu’on apprend de la vie.
  • L’ACV a donné du sens à mon histoire.
  • Si vous êtes déjà là, alors il y a moyen de réaliser son rêve.
  • Je veux devenir quelqu’un demain.
  • Mon rêve le plus fou, c’est de toujours avoir quelque chose à apprendre. Tous les jours.
  • L'Année Citoyenne, cela devrait durer toute la vie.
  • Si tu as été bénévole une fois, tu le seras toute ta vie. Tu le gardes. C'est précieux.
  • Avant l'Année Citoyenne,
franchement, c'était la cata !

Page précédente : Le journal de l'ACV 2012
Page suivante : Le journal de l'ACV 2010

Nous sommes le
dimanche 27 mai 2018
Tu as entre 16 et 25 ans ? Tu dois attendre pour te réinscrire dans des études ou un cursus scolaire ? Tu es toujours en recherche d'un emploi ?
Tu désires te rendre utile pour la société mais tu ne sais pas comment ?
Quel que soit ton niveau de formation, l'Année Citoyenne Verviers est faite pour toi !

L'Année Citoyenne Verviers est un projet de service citoyen rassemblant un groupe de huit jeunes encadré par un responsable d'équipe.

Elle représente pour toi une occasion unique de vivre une expérience collective tout en te rendant utile à la société. Mieux te connaître en allant vers les autres. Disposer d'un réel bagage pour mieux te situer avec le monde qui t'entoure et ce que tu veux faire de ton avenir.


Parcours ce site et tu en sauras plus ou prends directement contact avec nous.



L'ACV est un projet du


Soutenu par: