• 1. DES CHANTIERS
    Rendre service,
    être utile à des associations
    Savoir plus

    2. DES RENCONTRES
    Dialoguer avec des témoins sensibles de notre époque
    Savoir plus

  • 3. DES THEMATIQUES DE SOCIETE
    Mieux saisir les enjeux actuels
    Savoir plus

    4. DE LA CREATIVITE
    Exprimer sa personnalité concrètement
    Savoir plus

  • 5. UNE EXPERIENCE EN GROUPE
    Rencontrer et vivre avec d'autres jeunes
    Savoir plus

    6. REFLECHIR A TON AVENIR
    Faire son bilan du projet pour rebondir
    Savoir plus

Jour 45 : Visite du centre de revalidation du « Château rouge » à Herstal

Jour 45 : Visite du centre de revalidation du « Château rouge » à Herstal

Ecrit le mercredi 15 juin 2011 - Catégorie : Sensibilisation




Pour mieux saisir ce que peut représenter le monde des soins en hôpital, nous mettons le cap sur le centre de revalidation de Herstal, dépendant du CHR de «  La Citadelle.» Nous sommes accueillis par l'infirmière en chef, Catherine Bonhomme, qui nous propose de suivre une aide-soignante dans la visite des lieux. Première chose qui frappe : la petitesse du service qui accueille une quarantaine de patients, handicapés physiques, des personnes amputées pour la plupart.

Nous découvrons la modernité du matériel et du cadre - certaines pièces venant d’être rénovées début de semaine - ce que représente un travail de soin au quotidien, les horaires et les équipes mais un truc cloche. Quelques volontaires voient remonter leurs souvenirs de l’hôpital, dans leur propre parcours ou au chevet d’un ancien de la famille, jusqu’au décès. Certains restent sur les pas de porte, semblent se retenir, ont l’impression de manquer de respect pour cette vie-là, les personnes. « On est mal à l’aise. C’est un peu comme aller au zoo. »

Pourtant, en écoutant l’aide-soignante, les mots tournent beaucoup autour du lien, des petites choses du quotidien comme une conversation que l’on peut avoir avec un patient, des trésors d’humanité cachés dans l’apparente froideur d’une chambre. Les volontaires restent perplexes. « Oui, mais nous, on vient sans rien faire. On n’aide pas. Et on ne connaît pas les patients. »



C’est en après-midi que cette crainte prend une tournure plus douce, s’effrite peut-être quelque peu. Nous avons rendez-vous avec des ergothérapeutes, qui voient défiler tous les patients chaque jour pour les aider à récupérer certaines gestes essentiels au quotidien : étendre un bras, travailler la main, exercer le corps pour ne pas perdre de masse musculaire trop importante. Le couple d’ergo’ explique que se faire amputer peut parfois être un soulagement car la douleur auparavant pouvait être une souffrance énorme. De plus, en revalidation, les patients ont fait beaucoup de chemin dans leur tête et ne sont pas gênés de leur handicap. Ils peuvent en rire et en tout cas vivre au plus proche de tout un chacun.

Certains parmi nous comprennent que la gêne est d’abord la projection de son propre regard sur l’autre. Personne parmi les patients ne nous a fait face en nous dévisageant, exprimant un mécontentement. Et c’est avec l’esprit plus léger que la plupart quitte le service en après-midi. C’est une porte supplémentaire qui vient d’être franchie pour le projet.


  • L'ACV, c'est pour changer !
  • Si on tue tout le monde, il ne restera plus personne à qui parler.
  • L’ACV m’appris à aimer réaliser des choses.
  • Maintenant, je ne sais plus rester une journée sans rien faire.
  • L’ACV m’a appris à regarder les gens dans les yeux.
  • C’est en restant au bord de la piscine qu’on ne se noie pas, mais on n’apprend pas à nager non plus. On n’apprend pas à vivre.
  • Il faut reconnaître les signes du merci.
  • C’est en tombant qu’on apprend de la vie.
  • L’ACV a donné du sens à mon histoire.
  • Si vous êtes déjà là, alors il y a moyen de réaliser son rêve.
  • Je veux devenir quelqu’un demain.
  • Mon rêve le plus fou, c’est de toujours avoir quelque chose à apprendre. Tous les jours.
  • L'Année Citoyenne, cela devrait durer toute la vie.
  • Si tu as été bénévole une fois, tu le seras toute ta vie. Tu le gardes. C'est précieux.
  • Avant l'Année Citoyenne,
franchement, c'était la cata !

Page précédente : Le journal de l'ACV 2012
Page suivante : Le journal de l'ACV 2010

Nous sommes le
Tu as entre 16 et 25 ans ? Tu dois attendre pour te réinscrire dans des études ou un cursus scolaire ? Tu es toujours en recherche d'un emploi ?
Tu désires te rendre utile pour la société mais tu ne sais pas comment ?
Quel que soit ton niveau de formation, l'Année Citoyenne Verviers est faite pour toi !

L'Année Citoyenne Verviers est un projet de service citoyen rassemblant un groupe de huit jeunes encadré par un responsable d'équipe.

Elle représente pour toi une occasion unique de vivre une expérience collective tout en te rendant utile à la société. Mieux te connaître en allant vers les autres. Disposer d'un réel bagage pour mieux te situer avec le monde qui t'entoure et ce que tu veux faire de ton avenir.


Parcours ce site et tu en sauras plus ou prends directement contact avec nous.



L'ACV est un projet du


Soutenu par: