• 1. DES CHANTIERS
    Rendre service,
    être utile à des associations
    Savoir plus

    2. DES RENCONTRES
    Dialoguer avec des témoins sensibles de notre époque
    Savoir plus

  • 3. DES THEMATIQUES DE SOCIETE
    Mieux saisir les enjeux actuels
    Savoir plus

    4. DE LA CREATIVITE
    Exprimer sa personnalité concrètement
    Savoir plus

  • 5. UNE EXPERIENCE EN GROUPE
    Rencontrer et vivre avec d'autres jeunes
    Savoir plus

    6. REFLECHIR A TON AVENIR
    Faire son bilan du projet pour rebondir
    Savoir plus

Semaine de wwoofing dans les Vosges

Semaine de wwoofing dans les Vosges

Ecrit le samedi 4 juin 2011 - Catégorie : Les chantiers



Pour le dernier chantier de l'ACV, nous avons mis les petits plats dans les grands puisque c'est à 4 heures de route de Verviers que nous avons posé sacs de couchage et valises : les Vosges, une région de forêts et de collines dans l'Est de la France. Et pour faire quoi ? Du wwoofing, terme un peu barbare qui signifie travailler volontairement pour de petites fermes pratiquant l'agriculture bio. Dans notre cas, c'est "La ferme des petits fruits de la hutte" de Guy et Solange, à un jet de menhirs de Gerardmer et son grand lac. Suivez le guide !


Le magasin où sont vendus confiture, sirops, alcools et autres


"Les petits fruits de la hutte" est une exploitation bio familiale où sont produits des confitures à partir des fruits présents sur les terres alentours (mention spéciale à la pomme/vanille/badiane), des alcools (on reprendra bien de cet excellente liqueur de fleur de sureau) et encore du miel, quelques huiles et du sel à l'ail des sources. De plus, Guy et Solange ont des projets dans la tête et ça tombe bien : on va pouvoir les aider un peu.


La zone destinée à devenir un espace botanique

A côté du hameau (trois habitations dont celle de nos hôtes), une petite zone en terrasse a été défrichée en vue de créer un espace botanique pour permettre aux petits et grands de mieux saisir les subtilités de la flore. Un lieu pédagogique. Notre travail ici : rassembler les bois jonchant le sol ("andainer" pour les puristes) pour les brûler ensuite. Vider la zone pour la préparer à la semence des plantes choisies par les propriétaires.


Et zou, une floche. Comme ça, c'est beau.

Mais notre travail ne s'arrête pas là. Vu la pluie, Solange nous rappelle à l'intérieur pour nous confier la rude tâche de finir le conditionnement de la confiture avant qu'elle ne trouve place sur les étagères du magasin ou soit livrée aux magasins partenaires. Etiquette, coiffe, noeud, élastique. Hop. En parallèle, on met l'alcool fermenté en bouteille. Le gîte ressemble en après-midi à une ruche.


Plein de gens la bouche pleine. C'est bon signe.

Et puis, il y a les à-côtés : la clôture à faire pour les chevaux et "Marron", l'âne facétieux, la conduite de ceux-ci jusqu'aux pâtures, les repas bien sûr qui ne se font pas d'un coup de cuillère. (nous sommes une dizaine en comptant notre groupe, nos hôtes ainsi qu'Emily, une autre wwoofeuse venue d'Afrique du Sud)


"Marron", au rapport.

Tout cela, cela fait beaucoup finalement mais ça ne dit pas encore la générosité de Guy qui raconte la mine en Lorraine autrefois, Solange toujours attentive à ce que l'on soit bien,  et leurs enfants : Tom, incollable sur les chansons et grand travailleur discret au sourire proverbial, et Lisa, si charmante qu'elle fait tourner les coeurs. Bref, une expérience humaine forte basée sur l'échange, des discussions en bord de table jusque tard, du partage, l'envie de faire avec l'autre et tout cela en gardant à l'esprit l'humour nécessaire pour vivre au quotidien. Du grand art pour notre ultime chantier !   

Lien


  • L'ACV, c'est pour changer !
  • Si on tue tout le monde, il ne restera plus personne à qui parler.
  • L’ACV m’appris à aimer réaliser des choses.
  • Maintenant, je ne sais plus rester une journée sans rien faire.
  • L’ACV m’a appris à regarder les gens dans les yeux.
  • C’est en restant au bord de la piscine qu’on ne se noie pas, mais on n’apprend pas à nager non plus. On n’apprend pas à vivre.
  • Il faut reconnaître les signes du merci.
  • C’est en tombant qu’on apprend de la vie.
  • L’ACV a donné du sens à mon histoire.
  • Si vous êtes déjà là, alors il y a moyen de réaliser son rêve.
  • Je veux devenir quelqu’un demain.
  • Mon rêve le plus fou, c’est de toujours avoir quelque chose à apprendre. Tous les jours.
  • L'Année Citoyenne, cela devrait durer toute la vie.
  • Si tu as été bénévole une fois, tu le seras toute ta vie. Tu le gardes. C'est précieux.
  • Avant l'Année Citoyenne,
franchement, c'était la cata !

Page précédente : Le journal de l'ACV 2012
Page suivante : Le journal de l'ACV 2010

Nous sommes le
Tu as entre 16 et 25 ans ? Tu dois attendre pour te réinscrire dans des études ou un cursus scolaire ? Tu es toujours en recherche d'un emploi ?
Tu désires te rendre utile pour la société mais tu ne sais pas comment ?
Quel que soit ton niveau de formation, l'Année Citoyenne Verviers est faite pour toi !

L'Année Citoyenne Verviers est un projet de service citoyen rassemblant un groupe de huit jeunes encadré par un responsable d'équipe.

Elle représente pour toi une occasion unique de vivre une expérience collective tout en te rendant utile à la société. Mieux te connaître en allant vers les autres. Disposer d'un réel bagage pour mieux te situer avec le monde qui t'entoure et ce que tu veux faire de ton avenir.


Parcours ce site et tu en sauras plus ou prends directement contact avec nous.



L'ACV est un projet du


Soutenu par: