• 1. DES CHANTIERS
    Rendre service,
    être utile à des associations
    Savoir plus

    2. DES RENCONTRES
    Dialoguer avec des témoins sensibles de notre époque
    Savoir plus

  • 3. DES THEMATIQUES DE SOCIETE
    Mieux saisir les enjeux actuels
    Savoir plus

    4. DE LA CREATIVITE
    Exprimer sa personnalité concrètement
    Savoir plus

  • 5. UNE EXPERIENCE EN GROUPE
    Rencontrer et vivre avec d'autres jeunes
    Savoir plus

    6. REFLECHIR A TON AVENIR
    Faire son bilan du projet pour rebondir
    Savoir plus

Semaine 13 : 1,2, Vélo 3

Semaine 13 : 1,2, Vélo 3

Ecrit le vendredi 9 juin 2017 - Catégorie : La vie de groupe


C'est une première dans l'ACV : nous partons pour trois jours de VTT !
3 jours durant lesquels nous allons parcourir plus de 180 kilomètres, le tout à la force de nos mollets.
Cependant, nous ne réalisons pas ce périple seuls : nous sommes entourés des élèves de 3ème secondaire de l'école SFX 1 ainsi que certains de leurs, profs, éducateurs et même quelques parents.
Récit d'un exploit sportif et d'une belle expérience humaine...
Commençons par planter le décor : notre périple s'inscrit dans le cadre d'un partenariat entre le CAP et l'école SFX 1 sur le projet "Vélo 3". Chaque année, depuis 2003, le projet rassemble tous les élèves de 3ème secondaire, quelques profs, éducateurs et de nombreux bénévoles pour une expérience sportive de trois jours. Ce projet a vu le jour suite à un évènement tragique : le suicide d'une élève fréquentant l'école. Cet évènement a suscité l'émoi et, ensuite, la réflexion sur les moyens de prévention. L'idée du projet est de susciter le dialogue entre jeunes et adultes afin d'éviter les situations d'isolement.
Nous nous retrouvons donc de bonne heure au stade de Bielmont où deux cars attendent les coureurs pour les déposer sur leur lieu de départ. La première étape reliera Bastogne à Saint-Vith ! A Bastogne, nous sommes accueillis par une équipe de courageux qui se sont levés super tôt pour l'occasion et nous distribuer un croissant et un café. Nous allons en effet avoir besoin de beaucoup de calories ! Avant de se mettre en selle, nous recevons quelques consignes de sécurité et les modalités pratiques. Il faut dire que dans un convoi de près de 200 vélos, un minimum d'organisation et de rigueur est nécessaire. Ensuite, c'est parti, nous nous lancons à corps perdu dans le circuit. La première partie de l'étape est assez facile et pratiquement personne ne met le pied à terre... C'est beau !
Mais c'est sans compter sur l'après-midi qui se veut... disons "vallonnée". Nous affrontons les premières côtes tant bien que mal et nous assistons, déjà, aux premiers signes d'entraide entre les coureurs : certains n'hésitant pas à pousser dans le dos ceux qui sont en difficulté. Et oui, il est possible de rouler en tenant son guidon d'une main et pousser quelqu'un dans le dos de l'autre.
Au bout d'une ultime côte, nous arrivons à l'école de Saint-Vith dans laquelle nous allons passer la nuit. Et là, pour le plus grand bonheur de Latifa, un camion de glacier nous attend ! Une bonne glace bien méritée nous attend donc au bout de la file...
Après cette douceur qui fait du bien au moral, il ne faut pas traîner car tout le monde doit passer à la douche, installer son camp et souffler un peu avant le souper et une nuit de sommeil réparatrice.
A peine le temps de fermer les yeux et il est déjà 7h pile ! Pas une seconde à perdre : il faut maintenant tout remballer et aller prendre un petit déjeuner plus que costaud avant d'affronter la deuxième étape de notre périple qui nous conduira, jusqu'à Eupen... On se rapproche tout doucement du but !
Et cette fois, on peut dire que la météo est exécrable. Pluie, vent et grêle, voilà notre lot du jour... Autant dire que le moral va en prendre un sacré coup, ce qui n'empêche pas notre équipe ACV de garder le sourire et de rester motivée.
L'étape du jour n'est pas dure mais la météo complique la donne. Les douleurs musculaires du premier jour se font ressentir et la pluie finit par percer les k-way et les équipements. Une fois de plus, c'est l'entraide et la solidarité entre les jeunes (élèves et ACV) qui va permettre à tout le monde d'arriver sur la ligne d'arrivée en fin de journée. Les plus sportifs volent au secours de ceux en difficulté; les prêts de pulls et vestes se multiplient et les encouragements donnent des ailes à ceux qui désespèrent... Toute cette dynamique est belle à voir !
Vendredi, c'est la dernière étape du circuit. Nous quittons Eupen pour se rendre vers Verviers où les parents, amis et proches nous réservent un accueil triomphal. Mais avant tout ça, il faut se remettre en selle et rouler. Heureusement pour nous, le soleil est de la partie et ça fait du bien au moral des troupes. L'ambiance dans le peloton est au beau fixe et les kilomètres passent sans qu'on s'en rende compte.
Arrivés au Fort de Battice, nous voilà arrivés à notre dernier ravitaillement avant la l'arrivée finale dans la cour de l'école SFX. Plus loin sur le parcours, nous sommes escortés par une patrouille de police à moto... la classe !
Et, comme prévu, nous arrivons dans le centre-ville de Verviers et, à l'approche de l'école, la foule s'est amassée, bien plus dense que ce que nous imaginions, pour nous acclamer. Nous entrons dans la cour de l'école comme de vraies rock stars !
Un accueil à la hauteur des efforts fournis pendant ces trois jours.
Chapeau bas à toute l'équipe qui s'est dépassée pour y arriver. Vous pouvez être fiers de vous !

  • L'ACV, c'est pour changer !
  • Si on tue tout le monde, il ne restera plus personne à qui parler.
  • L’ACV m’appris à aimer réaliser des choses.
  • Maintenant, je ne sais plus rester une journée sans rien faire.
  • L’ACV m’a appris à regarder les gens dans les yeux.
  • C’est en restant au bord de la piscine qu’on ne se noie pas, mais on n’apprend pas à nager non plus. On n’apprend pas à vivre.
  • Il faut reconnaître les signes du merci.
  • C’est en tombant qu’on apprend de la vie.
  • L’ACV a donné du sens à mon histoire.
  • Si vous êtes déjà là, alors il y a moyen de réaliser son rêve.
  • Je veux devenir quelqu’un demain.
  • Mon rêve le plus fou, c’est de toujours avoir quelque chose à apprendre. Tous les jours.
  • L'Année Citoyenne, cela devrait durer toute la vie.
  • Si tu as été bénévole une fois, tu le seras toute ta vie. Tu le gardes. C'est précieux.
  • Avant l'Année Citoyenne,
franchement, c'était la cata !

Page précédente : Le journal de l'ACV 2018
Page suivante : Le journal ACV 2016

Nous sommes le
lundi 12 novembre 2018
Tu as entre 16 et 25 ans ? Tu dois attendre pour te réinscrire dans des études ou un cursus scolaire ? Tu es toujours en recherche d'un emploi ?
Tu désires te rendre utile pour la société mais tu ne sais pas comment ?
Quel que soit ton niveau de formation, l'Année Citoyenne Verviers est faite pour toi !

L'Année Citoyenne Verviers est un projet de service citoyen rassemblant un groupe de huit jeunes encadré par un responsable d'équipe.

Elle représente pour toi une occasion unique de vivre une expérience collective tout en te rendant utile à la société. Mieux te connaître en allant vers les autres. Disposer d'un réel bagage pour mieux te situer avec le monde qui t'entoure et ce que tu veux faire de ton avenir.


Parcours ce site et tu en sauras plus ou prends directement contact avec nous.



L'ACV est un projet du


Soutenu par: