• 1. DES CHANTIERS
    Rendre service,
    être utile à des associations
    Savoir plus

    2. DES RENCONTRES
    Dialoguer avec des témoins sensibles de notre époque
    Savoir plus

  • 3. DES THEMATIQUES DE SOCIETE
    Mieux saisir les enjeux actuels
    Savoir plus

    4. DE LA CREATIVITE
    Exprimer sa personnalité concrètement
    Savoir plus

  • 5. UNE EXPERIENCE EN GROUPE
    Rencontrer et vivre avec d'autres jeunes
    Savoir plus

    6. REFLECHIR A TON AVENIR
    Faire son bilan du projet pour rebondir
    Savoir plus

Jour 27-31-32-33 : Un chantier pour comprendre la migration

Jour 27-31-32-33 : Un chantier pour comprendre la migration

Ecrit le vendredi 12 mai 2017 - Catégorie : Les chantiers


Pour la première fois, l'ACV et le Centre pour demandeurs d'asile de Banneux collaborent pour un chantier. Une fois de plus, nous allons être immergés dans la réalité des demandeurs d'asile, observer leur quotidien mais aussi échanger des temps de repas avec eux et, pourquoi pas, donner quelques coups de rouleau à peinture ensemble...
Le Centre pour demandeurs d'asile de Banneux accueille plus ou moins 150 personnes issues des flux migratoires. Ce sont notamment des familles qui fuient des zones de guerres ou des régimes dictatoriaux tels que la Syrie, l'Irak, la Guinée ou encore l'Erythrée. Et, c'est le cadre de vie de ces gens que nous allons, tant que possible, essayer d'améliorer.
En effet, notre partenaire aimerait nous voir donner un coup de neuf aux couloirs du centre. Concrètement, sur le terrain, c'est Ricardo, le "bricoleur" du Centre qui nous accompagne pour le chantier et nous fixe les objectifs à atteindre... Les objectifs de ces trois jours sont de repeindre entièrement un couloir abritant de nombreuses chambres de résidents. Il nous propose aussi de poncer une série de portes afin de pouvoir les repeindre et leur rendre un coup d'éclat... Un véritable challenge donc de réaliser tout ce travail en seulement trois jours... Cette équipe ACV a tout pour le relever !
On démarre donc rapidement avec une équipe ponçage armée de papier abrasif et de masques. Ce sont Bertrand, Steven et Anthony qui se lancent dans cette tâche au combien physique.
Le reste de la team, emmené par une Adeline inoxydable,  attaque un long mais indispensable travail de nettoyage et masquage des murs. Heureusement, Latifa, Lio, Antho, Lucie et Johanne lui sont d'une aide précieuse.  Pour mener à bien leur mission, ils disposent de nombreux rouleaux de scotch et d'énormément de concentration pour un travail propre et sans bavure. Quelques rouleaux à peinture, des pinceaux, des seaux de peinture en suffisance et surtout, un groupe ACV renforcé puisque Lio et Steven se lancent dans leur premier chantier même si cela ne les effraie nullement. Il en faut plus que ça pour leur faire peur à ces deux lascars !
Pendant trois jours, l'équipe ACV met les bouchées doubles ! Ce chantier a l'air simple mais il demande beaucoup de travail et d'organisation. Heureusement, chacun trouve sa place et amène sa pierre à l'édifice. On peut compter sur la grande taille de Bertrand pour peindre dans les coins en hauteur les moins accessibles... Et oui, la moyenne de taille est assez basse cette année !
Dans toute cette agitation, on ne voit presque pas Latifa qui comme à son habitude, réalise un travail de l'ombre, tout en discrétion et pourtant des plus précieux. Entre le nettoyage des tâches de peinture sur les sols, le rinçage des pinceaux ou le rangement du matériel, Latifa est partout et efficace en plus. Toute l'équipe lui en est reconnaissante au moment de quitter le chantier.

Il nous reste quelques heures à passer dans ce lieu singulier, un dernier effort à fournir pour venir à bout de notre travail. L'organisation est presque militaire : Steven et Lio font les retouches là où c'est nécessaire tandis qu'Antho et Johanne commencent à enlever le scotch de protection avec le plus grand soin. Manu et Latifa se lancent dans le dernier round de nettoyage du matériel. Pendant plus d'une heure, tout y passe. On rince chaque rouleau. On tord chaque pinceau; on frotte toutes les coulées au sol; on referme tous les pots de peinture et on referme finalement le local... C'est fini ! Repeindre tout un hall en deux couleurs différentes et poncer 5 portes; tout ça en trois jours...  l'ACV 2017 l'a fait !

Alors que notre travail est terminé, notre partenaire nous rassemble dans son réfectoire autour d'une, non trois, non cinq tartes et des rafraîchissements pour nous remercier.

Le Centre pour demandeurs d'asile de Banneux, ses résidents et son équipe savent montrer leur reconnaissance ! Voilà qui met un point final à ce magnifique partenariat. C'est également en compagnie de Monsieur Shijar, résident du Centre qui nous a aidé durant la dernière après-midi, que nous partageons ce goûter de clotûre du chantier. Shijar en profite pour nous raconter que son prénom, qui signifie "arbre", lui vient de sa naissance plutôt imprévue au pied d'un arbre sous lequel sa mère aimait se reposer. Une histoire singulière et pleine de poésie qui prend une dimension supplémentaire lorsqu'elle est racontée dans ce genre d'endroit...

Ceci dit, l'ACV quitte les lieux mais sera très vite de retour pour proposer autre chose... A suivre !


  • L'ACV, c'est pour changer !
  • Si on tue tout le monde, il ne restera plus personne à qui parler.
  • L’ACV m’appris à aimer réaliser des choses.
  • Maintenant, je ne sais plus rester une journée sans rien faire.
  • L’ACV m’a appris à regarder les gens dans les yeux.
  • C’est en restant au bord de la piscine qu’on ne se noie pas, mais on n’apprend pas à nager non plus. On n’apprend pas à vivre.
  • Il faut reconnaître les signes du merci.
  • C’est en tombant qu’on apprend de la vie.
  • L’ACV a donné du sens à mon histoire.
  • Si vous êtes déjà là, alors il y a moyen de réaliser son rêve.
  • Je veux devenir quelqu’un demain.
  • Mon rêve le plus fou, c’est de toujours avoir quelque chose à apprendre. Tous les jours.
  • L'Année Citoyenne, cela devrait durer toute la vie.
  • Si tu as été bénévole une fois, tu le seras toute ta vie. Tu le gardes. C'est précieux.
  • Avant l'Année Citoyenne,
franchement, c'était la cata !

Page précédente : Le journal de l'ACV 2018
Page suivante : Le journal ACV 2016

Nous sommes le
lundi 12 novembre 2018
Tu as entre 16 et 25 ans ? Tu dois attendre pour te réinscrire dans des études ou un cursus scolaire ? Tu es toujours en recherche d'un emploi ?
Tu désires te rendre utile pour la société mais tu ne sais pas comment ?
Quel que soit ton niveau de formation, l'Année Citoyenne Verviers est faite pour toi !

L'Année Citoyenne Verviers est un projet de service citoyen rassemblant un groupe de huit jeunes encadré par un responsable d'équipe.

Elle représente pour toi une occasion unique de vivre une expérience collective tout en te rendant utile à la société. Mieux te connaître en allant vers les autres. Disposer d'un réel bagage pour mieux te situer avec le monde qui t'entoure et ce que tu veux faire de ton avenir.


Parcours ce site et tu en sauras plus ou prends directement contact avec nous.



L'ACV est un projet du


Soutenu par: