• 1. DES CHANTIERS
    Rendre service,
    être utile à des associations
    Savoir plus

    2. DES RENCONTRES
    Dialoguer avec des témoins sensibles de notre époque
    Savoir plus

  • 3. DES THEMATIQUES DE SOCIETE
    Mieux saisir les enjeux actuels
    Savoir plus

    4. DE LA CREATIVITE
    Exprimer sa personnalité concrètement
    Savoir plus

  • 5. UNE EXPERIENCE EN GROUPE
    Rencontrer et vivre avec d'autres jeunes
    Savoir plus

    6. REFLECHIR A TON AVENIR
    Faire son bilan du projet pour rebondir
    Savoir plus

Jour 62: Jeudi du Groupe :" La violence est le bruit d'une souffrance qui n'est pas entendue"

Jour 62: Jeudi du Groupe :" La violence est le bruit d'une souffrance qui n'est pas entendue"

Ecrit le mardi 28 juin 2016 - Catégorie : La Vie de groupe


 

Ce jeudi 19 mai est un Jeudi du Groupe et, une fois de plus, les jeunes passent aux fourneaux. Cette fois, ce sont Geoffrey et Selinay qui nous cuisinent de délicieuses boulettes de viande... On est gâtés !
Et pendant que les uns sont en cuisine, les autres sont sur le pont : on va chercher la photo de la semaine, on fait les comptes, on prépare le matériel pour notre prochain chantier,...  On commence à avoir l'habitude et tout s'organise en deux temps trois mouvements !
Tout ça nous ferait presque oublier que, ce jour, nous recevons Jean-Marc Mahy, homme atypique et engagé...

 

 

Après l'arrivée de notre invité et un repas qu'on n'est pas prêts d'oublier tellement il était délicieux, on pousse les tables, on s'installe et la magie de la rencontre opère...

Auteur de la pièce "Un Homme debout", Jean-Marc, seul en scène, a joué son spectacle à 170 reprises. Que ce soit en Belgique ou en France, il s’adresse toujours au public jeune : les jeunes des quartiers, les adolescents en IPPJ (institutions publiques de protection de la jeunesse), les élèves en discrimination positive, les étudiants en droit, les futurs assistants sociaux, criminologues, éducateurs, psychologues… Rencontrer les jeunes est donc une de ses occupations principales et préférées. Son message reste pourtant aussi fort qu’au premier jour : "La violence est le bruit d'une souffrance qui n'est pas entendue". Une phrase qui résonne chez chacun d'entre nous et qui invite à se questionner sur notre société, sa justice et ses prisons.

Jean-Marc, ancien détenu, se positionne de manière tranchée sur le système carcéral en Belgique ; il intervient sur les plateaux télé ; il interpelle les politiques lorsque la situation dans les prisons belges dégénère,… Bref, il est un homme debout et il s'engage !

Il ne faut pas longtemps pour que notre groupe se laisse fasciner par le discours et la force de caractère de notre intervenant du jour. Une fois n'est pas coutume, un silence religieux règne sur notre local ACV... C'est dire si nos volontaires sont intéressés et interpellés par ce parcours de vie atypique.
Après plus d'une heure d'écoute attentive et de partage d'expérience, arrive le moment des questions-réponses auquel tout le monde, même les plus taiseux d'habitude, se prête aisément. Chacun a au moins une question à poser à Jean-Marc et ne s'en prive pas. On prend le temps d'échanger, de s'écouter, de se questionner et de réfléchir. Une rencontre passionnante qui permet à chaque volontaire du groupe de ressortir avec un peu moins de certitudes et d'idées préconçues sur les prisons, les personnes qui y vivent et qui en sortent.
Il est l'heure pour notre invité de nous quitter, nous laissant en réflexions, avant de partir comme il est arrivé : discrètement et avec une expérience à partager et un message à faire passer à qui veut bien l'entendre...

  • L'ACV, c'est pour changer !
  • Si on tue tout le monde, il ne restera plus personne à qui parler.
  • L’ACV m’appris à aimer réaliser des choses.
  • Maintenant, je ne sais plus rester une journée sans rien faire.
  • L’ACV m’a appris à regarder les gens dans les yeux.
  • C’est en restant au bord de la piscine qu’on ne se noie pas, mais on n’apprend pas à nager non plus. On n’apprend pas à vivre.
  • Il faut reconnaître les signes du merci.
  • C’est en tombant qu’on apprend de la vie.
  • L’ACV a donné du sens à mon histoire.
  • Si vous êtes déjà là, alors il y a moyen de réaliser son rêve.
  • Je veux devenir quelqu’un demain.
  • Mon rêve le plus fou, c’est de toujours avoir quelque chose à apprendre. Tous les jours.
  • L'Année Citoyenne, cela devrait durer toute la vie.
  • Si tu as été bénévole une fois, tu le seras toute ta vie. Tu le gardes. C'est précieux.
  • Avant l'Année Citoyenne,
franchement, c'était la cata !

Page précédente : Le journal de l'ACV 2017
Page suivante : Le journal de l'ACV 2015

Nous sommes le
dimanche 27 mai 2018
Tu as entre 16 et 25 ans ? Tu dois attendre pour te réinscrire dans des études ou un cursus scolaire ? Tu es toujours en recherche d'un emploi ?
Tu désires te rendre utile pour la société mais tu ne sais pas comment ?
Quel que soit ton niveau de formation, l'Année Citoyenne Verviers est faite pour toi !

L'Année Citoyenne Verviers est un projet de service citoyen rassemblant un groupe de huit jeunes encadré par un responsable d'équipe.

Elle représente pour toi une occasion unique de vivre une expérience collective tout en te rendant utile à la société. Mieux te connaître en allant vers les autres. Disposer d'un réel bagage pour mieux te situer avec le monde qui t'entoure et ce que tu veux faire de ton avenir.


Parcours ce site et tu en sauras plus ou prends directement contact avec nous.



L'ACV est un projet du


Soutenu par: