• 1. DES CHANTIERS
    Rendre service,
    être utile à des associations
    Savoir plus

    2. DES RENCONTRES
    Dialoguer avec des témoins sensibles de notre époque
    Savoir plus

  • 3. DES THEMATIQUES DE SOCIETE
    Mieux saisir les enjeux actuels
    Savoir plus

    4. DE LA CREATIVITE
    Exprimer sa personnalité concrètement
    Savoir plus

  • 5. UNE EXPERIENCE EN GROUPE
    Rencontrer et vivre avec d'autres jeunes
    Savoir plus

    6. REFLECHIR A TON AVENIR
    Faire son bilan du projet pour rebondir
    Savoir plus

Semaine 11: Et Clerheid...

Semaine 11: Et Clerheid...

Ecrit le mardi 26 avril 2016 - Catégorie : Les Chantiers


C'est donc après deux semaines de repos bien méritées et avec les batteries hyper rechargées que nous l'ACV est à nouveau réunie! Quoi de mieux pour se remettre dans le rythme qu'un petit chantier résidentiel ?
En cette onzième semaine de l'aventure ACV 2016, nous nous rendons à Clerheid, dans la province du Luxembourg, à quelques kilomètres de Durbuy. C'est dans le vaste domaine qu'occupe l'Ecole de Clerheid que nous allons apporter notre aide et notre soutien à la construction d'un mur en pierre sèche, mais pas seulement !
L'ACV on the road again !

 

"Mettre en place une éducation à l’émerveillement, à la paix, au respect de la vie et de ce qui permet la vie."...telle est l'essence du travail éducatif de l'école de  Clerheid! Pour atteindre cet objectif philanthropique mais ambitieux, l'école met en place de nombreux stages pour enfants, allant du camp "Roulottes" pendant lequel les enfants jouent un spectacle de village en village et dorment dans des roulottes, au camp "Robinson" où tout le monde apprend à vivre en pleine nature dans un village en bois, à faire du pain, à garder les moutons et même à réparer la cabane dans laquelle ils séjournent !

Il y a aussi les stages de cirque. Cette année, il se déroule en juillet et Ben, notre partenaire sur le terrain compte sur nous pour un chantier sur le site où se trouve le chapiteau. Après s'être rapidement installés et avoir mangé, Ben nous emmène sur le site. Notre mission est de participer à la construction d'un mur en pierres sèches qui consolidera le terrain sur lequel se trouve le chapiteau. Un mur en pierres sèches... Cool !!! Mais, au fait, qu'est-ce que c'est ? Un mur en pierres sèches est un mur qu'on construit sans ciment, sans mortier et sans briques traditionnelles mais avec des pierres de toutes les formes et de tous les poids possibles. Pour mieux comprendre, on commence donc par un peu de théorie : Ben nous montre la différence entre "une boutisse" et "un vieux crâne". En gros, il nous aide à distinguer quelles pierres peuvent venir en façade du mur et lesquelles serviront à le fortifier à l'arrière. On ne dirait pas comme ça mais construire ce genre de mur demande de la patience et de la réflexion. Il faut trouver la bonne boutisse pour la placer au bon endroit !

Après cette introduction, place à l'action ! Une équipe se lance dans la construction et l'autre se charge de trier toutes les pierres : boutisses d'un côté et vieux crânes de l'autre. Notre équipe ne compte pas ses efforts. Les coups de pelles rythment notre après-midi et les brouettes se chargent à grande vitesse. L'ACV est là et a bien l'intention de faire avancer le chantier !

Entre quelques efforts, nous prenons le temps d'échanger avec Ben, véritable bourlingueur qui nous fait part de ses nombreux voyages au Népal et de sa manière d'envisager la vie et la société depuis. Autour du feu, on écoute et on apprend à apprécier les choses les plus simples comme, par exemple, les quelques rayons de soleil qui viennent ponctuer nos journées.

Tant qu'à apprendre des choses, notre Johanne réalise un de ses rêves d'enfant: apprend à conduire un tracteur (avec remorque !) ! Les conseils avisés de Ben tombent à pic, la confiance accordée lui permet d'oser plus loin! L'ACV 2016... ou comment joindre l'agréable au très agréable !
Lors de notre avant dernière soirée sur place, c'est Jean-Denis qui vient nous voir pour nous présenter un peu l'historique de son projet, sa vision du monde et ce qui l'a poussé à se lancer dans un projet tel que celui de l'Ecole de Clerheid. Il en profite également pour nous parler du projet sur lequel il travaille pour le moment : réaliser des interviews auprès d'enfants issus des quattre coins du monde afin de leur demander leur vision de la vie, comment ils envisagent les relations entre les Hommes, comment celles-ci devraient idéalement se passer. Nous avons le plaisir de visionner quelques unes de ces interviews avant que

Jean-Denis ne nous explique que son projet ne s'arrête pas là mais qu'il compte rassembler 50 chaînes de télévision à travers le monde afin de pouvoir diffuser ces messages de paix venant des futurs citoyens de notre belle terre... encore un magnifique projet qui se dessine là !
Après ce moment riche d'échanges, Jean-Denis doit nous quitter car il est déjà fort tard et nos troupes ont du mal à garder les yeux ouverts...

Pour notre dernière journée sur place, le groupe se sépare en deux : un qui part sur le chantier du mur en pierre sèche et l'autre qui reste dans les bâtiments de l'Ecole pour se consacrer à des travaux de peinture, accompagné par Elvis (ça ne s'invente pas !) le canard du coin qui joue le rôle de chef de chantier et ne rechigne pas devant les miettes de nos collations.
Une fois de plus, l'Année Citoyenne aura répondu présente, tant sur chantier que dans les rencontres et les jeunes se seront donnés à fond pour honorer leur engagement. Tout le monde se quitte donc amplement satisfait de cette riche semaine ! Plus que quelques kilomètres de route et tout le monde pourra retrouver son petit lit douillet, bien mérité!

 


  • L'ACV, c'est pour changer !
  • Si on tue tout le monde, il ne restera plus personne à qui parler.
  • L’ACV m’appris à aimer réaliser des choses.
  • Maintenant, je ne sais plus rester une journée sans rien faire.
  • L’ACV m’a appris à regarder les gens dans les yeux.
  • C’est en restant au bord de la piscine qu’on ne se noie pas, mais on n’apprend pas à nager non plus. On n’apprend pas à vivre.
  • Il faut reconnaître les signes du merci.
  • C’est en tombant qu’on apprend de la vie.
  • L’ACV a donné du sens à mon histoire.
  • Si vous êtes déjà là, alors il y a moyen de réaliser son rêve.
  • Je veux devenir quelqu’un demain.
  • Mon rêve le plus fou, c’est de toujours avoir quelque chose à apprendre. Tous les jours.
  • L'Année Citoyenne, cela devrait durer toute la vie.
  • Si tu as été bénévole une fois, tu le seras toute ta vie. Tu le gardes. C'est précieux.
  • Avant l'Année Citoyenne,
franchement, c'était la cata !

Page précédente : Le journal de l'ACV 2017
Page suivante : Le journal de l'ACV 2015

Nous sommes le
Tu as entre 16 et 25 ans ? Tu dois attendre pour te réinscrire dans des études ou un cursus scolaire ? Tu es toujours en recherche d'un emploi ?
Tu désires te rendre utile pour la société mais tu ne sais pas comment ?
Quel que soit ton niveau de formation, l'Année Citoyenne Verviers est faite pour toi !

L'Année Citoyenne Verviers est un projet de service citoyen rassemblant un groupe de huit jeunes encadré par un responsable d'équipe.

Elle représente pour toi une occasion unique de vivre une expérience collective tout en te rendant utile à la société. Mieux te connaître en allant vers les autres. Disposer d'un réel bagage pour mieux te situer avec le monde qui t'entoure et ce que tu veux faire de ton avenir.


Parcours ce site et tu en sauras plus ou prends directement contact avec nous.



L'ACV est un projet du


Soutenu par: