• 1. DES CHANTIERS
    Rendre service,
    être utile à des associations
    Savoir plus

    2. DES RENCONTRES
    Dialoguer avec des témoins sensibles de notre époque
    Savoir plus

  • 3. DES THEMATIQUES DE SOCIETE
    Mieux saisir les enjeux actuels
    Savoir plus

    4. DE LA CREATIVITE
    Exprimer sa personnalité concrètement
    Savoir plus

  • 5. UNE EXPERIENCE EN GROUPE
    Rencontrer et vivre avec d'autres jeunes
    Savoir plus

    6. REFLECHIR A TON AVENIR
    Faire son bilan du projet pour rebondir
    Savoir plus

Hors du temps et de la ville: Ça marche !

Hors du temps et de la ville: Ça marche !

Ecrit le jeudi 7 avril 2016 - Catégorie : La Vie de groupe


A la suite de notre visite à La Lumière, nous avions prévu une randonnée de deux jours et une nuit avec un groupe de jeunes non-voyants. Hors de toutes attentes, et à notre grande déception, le groupe prévu n'a pas pu se réunir...
Qu'à cela ne tienne, l'ACV est là et bien là! Nous partons donc marcher dans les bois en petit comité. Heureusement, il en faut plus que ça pour mettre le moral de nos troupes en berne !
Nous voilà donc partis pour deux jours de marche dans la région de Jalhay, Sart et tous les petits villages environnants qui sont traversés par la plus belle rivière du coin... La Hoëgne bien sûr !

Sacs au dos, chaussures de marche aux pieds et bien protégés du froid (oui... l'hiver ne nous a toujours pas quittés et il y a encore de la neige sur notre parcours), l'ACV est en mode "randonnée" !
Le bus nous dépose à Sart-Station, et nous avons à peine fait quelques mètres dans les bois que déjà la nature nous accueille. Les bruits de la grand route et de la ville laissent place aux chants d'oiseaux, aux branchages qui cèdent sous nos pieds, à l'ôdeurs des arbres et au bruit de l'eau qui s'écoule paisiblement. Nous sommes au bord de la Hoegne...Nous admirons la cascade Léopold, plus loin, le pont de Belheid! On est dépaysés et tout le monde s'émerveille dans un décor qui n'est qu'à quelques kilomètres de la ville, on a tendance à l'oublier !

Sur notre chemin, nous trouvons un abri avec des tables et des bancs... Le lieu rêvé pour prendre notre dîner avec un minimum de confort. On sort les couteaux, le pain et la charcuterie et hop, c'est parti pour un bon repas qui va nous remettre d'aplomb pour repartir vers notre gîte. Il fait toujours froid mais le soleil nous fait l'honneur de sa présence... Que demander de plus ?!
Arrivés au gîte après 4 heures de marche, on s'installe sans perdre de temps car il nous faut du bois pour le feu et il faut se mettre à préparer le souper.
Etant donné les gros efforts fournis, et le froid qui nous a accompagnés pendant toute la journée, il nous faut un repas de guerriers ! Rien de tel qu'une bonne tartiflette !
Pour la préparation, tout le monde s'y met et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, notre souper est sur la table!
Après ce délicieux gueuleton, certains se couchent; exténués par cette longue journée. Les autres se lancent dans une partie de Loups-garous endiablée, orchestrée par Manu: méfiance, enquête, hypothèses rocambolesques et éclats de rire ponctuent notre soirée: "C'est Tom, c'est sûre!"..." Non, c'est Johanne, ça se voit, elle ne sait pas mentir!"!

Le lendemain matin, après un petit déjeuner plutôt frugal, on se remet en marche et cette fois, le temps est radieux ce qui contribue à entretenir notre bonne humeur. On parcourt les sentiers entre Charneux et Jehanster, en passant par Royompré et Neufmarteau...pour finir notre randonnée ...dans le bus qui nous ramène à Verviers!
De retour au local ACV, on enchaîne immédiatement sur notre conseil du jeudi pour faire le point sur cette riche semaine et notamment, préparer la prochaine. On se quitte ensuite pour un repos bien mérité et on se donne rendez-vous lundi pour de nouvelles aventures !

  • L'ACV, c'est pour changer !
  • Si on tue tout le monde, il ne restera plus personne à qui parler.
  • L’ACV m’appris à aimer réaliser des choses.
  • Maintenant, je ne sais plus rester une journée sans rien faire.
  • L’ACV m’a appris à regarder les gens dans les yeux.
  • C’est en restant au bord de la piscine qu’on ne se noie pas, mais on n’apprend pas à nager non plus. On n’apprend pas à vivre.
  • Il faut reconnaître les signes du merci.
  • C’est en tombant qu’on apprend de la vie.
  • L’ACV a donné du sens à mon histoire.
  • Si vous êtes déjà là, alors il y a moyen de réaliser son rêve.
  • Je veux devenir quelqu’un demain.
  • Mon rêve le plus fou, c’est de toujours avoir quelque chose à apprendre. Tous les jours.
  • L'Année Citoyenne, cela devrait durer toute la vie.
  • Si tu as été bénévole une fois, tu le seras toute ta vie. Tu le gardes. C'est précieux.
  • Avant l'Année Citoyenne,
franchement, c'était la cata !

Page précédente : Le journal de l'ACV 2017
Page suivante : Le journal de l'ACV 2015

Nous sommes le
Tu as entre 16 et 25 ans ? Tu dois attendre pour te réinscrire dans des études ou un cursus scolaire ? Tu es toujours en recherche d'un emploi ?
Tu désires te rendre utile pour la société mais tu ne sais pas comment ?
Quel que soit ton niveau de formation, l'Année Citoyenne Verviers est faite pour toi !

L'Année Citoyenne Verviers est un projet de service citoyen rassemblant un groupe de huit jeunes encadré par un responsable d'équipe.

Elle représente pour toi une occasion unique de vivre une expérience collective tout en te rendant utile à la société. Mieux te connaître en allant vers les autres. Disposer d'un réel bagage pour mieux te situer avec le monde qui t'entoure et ce que tu veux faire de ton avenir.


Parcours ce site et tu en sauras plus ou prends directement contact avec nous.



L'ACV est un projet du


Soutenu par: